« décembre 2012
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Olly Gan le concours

Olly Gan, la marque de prêt-à porter masculin française, d'habitude discrète dans sa communication, a décidé de changer son fusil d'épaule en proposant une opération-concours: "vous avez un rêve? Nous pouvons vous aider à la réaliser".

Ce qui est intéressant dans cette affaire, cest que les participants au concours ont une sacrée photogénie et mettent rudement en valeur les produits. Grâce au physique de baroudeur de Luc, le pull torsadé blanc, ringardisé sur la boutique en ligne devient désirable. On regarde du coup d'un autre oeil la marque.

Comme quoi, rien de tel qu'un vieux loup de mer pour vendre.

Le style Windsor

Ou comment mixer les carreaux et avoir un chien comme accessoire de mode.

How to mixe checks and stripes and to use a pet as fashion detail.

Grâce au film de Madonna, "W./E." nous nous penchons à nouveau sur le style du couple mythique Wallis et Edouard. C'est une bonne chose, on n'en parlait plus. Toutes les photos sont issues du livre de Suzy Menkes "le style Windsor" paru en 1987 aux Editions du Chêne.

Thanks to the movie "W./E." directed by Madonna, we want again to pay attention to their iconic style.  All pictures are stemmed from the book "The Windsor style" written by Suzy Menkes (Chêne- 1987).

Anniversaire bien pensé

 Richard James

Drake's

Our Legacy

Pour son premier anniversaire, Mr PORTER fait bien les choses: une collection exclusive de pochettes de vestes en association avec 10 créateurs et non des moindres.

Résultat, une collection de pochettes ravissantes et en édition limitée. Notez-le bien, messieurs qui habitez en province où c'est si difficile de trouver des pochettes.

Un nouveau couvre-chef?


(Hamish Bowles et sa toque en astrakan dans The Sartorialist)

Pendant la fashion week masculine, le calot en astrakan a été vu, remarqué et photographié. Il n'y a pas à dire, rien de mieux qu'un classique oublié pour twister un look.

(close up and private)

(The Sartorialist)

L'alternative calot en drap de laine, est tout aussi réjouissante.

Premières soldes

Elles ont commencé Outre Manche dès le lendemain de Noël. Et puisque on y est désormais à une portée d'un clic, on peut se jeter sur les soldes d'un des meilleurs sites de mode masculine: Mr PORTER. Ci-dessus, une parka WOOLRICH WOOLEN MILLS à moins 50%? C'est possible.

La mythique chemise blanche de BROOKS BROTHERS à 54€? C'est possible.

Une chemise J.CREW introuvable en France ? C'est possible.

Le fameux pantalon en tweed de GANT RUGGER qu'on a vu porté par les élégants sur le Sartorialist à - 50 % ? C'est possible.

Comme la lecture de MR PORTER est déjà un régal, cette fois, elle devient accessible.

Souhaits pour Noël

1/Une magnifique trousse en cuir de Isaac Reina. On peut y ranger au choix chemises, pulls ou sous-vêtements selon la taille de la trousse. Pour une valise ou un placard rangé et chic.

2/La chemise au col Eton de Balibaris est un des meilleurs rapports qualité/style/prix. 

3/Une plaque de gomme  "Rubber Incense" de Frédéric Malle. Cette plaque de caoutchouc est une sorte de sachet de lavande high tech. Parfait pour parfumer un dressing, un tiroir ou l'intérieur d'une voiture. Il peut même faire office de tapis de souris.

4/ Un vrai tapis de souris chic et beau signé Isaac Reina.

Pulls de marins

Comme il y a un temps d'hiver breton sur la côte d'azur ces jours-ci, cela m'inspire une sélection de pulls de type "pulls traditionnels de marins pêcheurs ou de militaires". Le premier, librement inspiré des pulls de l'armée britannique nous emballe avec ses incrustations en daim fauve. On peut l'acquérir chez Studio Homme.

Le deuxième est faussement classique avec ses finitions sans bord côte. Avec ses boutons dorés, il tient la route. Dispo chez Mr Porter.

Le troisième, puise son identité chez les pêcheurs des Îles Argyle. Il est revu et corrigé par Dries van Noten et vendu sur The Corner.com

The Good Life!!!

Hier, est sorti le premier magazine français hybride de news et de life style appelé "The Good Life". Ce qui veut dire que après GQ, l'Officiel Homme relooké par André, les français ont enfin de quoi lire le week-end.

Le succès de GQ a sans doute été le détonateur. Enfin un mag qui n'égrainait pas d'une façon ennuyeuse, une page de cigares, une page de voitures, une page de montres, une page de mode (orientée gay), une page de filles à gros seins et en partie dénudée (histoire de rectifier le tir de la page d'avant), mais un mag de son époque avec des sujets de société pointus et surtout un ton qui fera très vite école. Le succès de GQ donne la satisfaction de voir qu'il existe bel et bien en France un lectorat de qualité. 

Donc, nous étions ravis de voir arriver l'Officiel Hommes (nouvelle formule, très bien ficelée). On allait pouvoir arrêter d'acheter systématiquement, et à grands frais, Arena, Esquire.. mais en gardant Fantastic man et Monocle bien sûr. Monocle qu'on continuait à acheter parce que Monocle est unique. Un chef-d'oeuvre graphique, un magazine si bien de notre époque, si bien conçu pour les mecs, que chacun en le lisant se croit puissant et branché. Que le talent de Tyler Brûlé soit loué. Voilà un garçon qui a révolutionné la presse en créant Wallpaper et qui en a rajouté une couche en créant Monocle... Unique on vous dit..

La sortie hier de The Good Life a changé la donne. Voilà donc un magazine qui, du choix de la couverture au choix du papier et de la mise en page, s'aproprie l'esprit de Monocle, encore peu connu en France même si il est très bien distribué. Même mon fils (15 ans) le voyant hier sur mon bureau et sans que je dise quoi que ce soit m'a dit: "ben dis donc c'est grave copié sur Monocle". Ne manque que le leitmotiv obsédant de Brûlé sur les compagnies aériennes. (même si on distingue sur la couv' une maquette d'avion Air France)

Vont-ils éditer aussi un supplément d'été format quotidien?

Le contenu et les visuels sont (pour l'instant?) moins pointus que le modèle même si certains reportages, comme celui sur le quotidien Der Spiegel (mais déjà remarqué sur Monocle) et sur les réussites globales, sont prometteurs. Le magazine enfonce les portes ouvertes de la branchitude, sans doute un passage obligé pour attirer le lecteur et surtout montrer de quelle bande on fait partie

Mais: 

-comme la critique est aisée mais l'art difficile,

-comme il manquait un magazine "global" dans cette veine en France,

-comme le niveau d'anglais exigé, pour apprécier Monocle à sa juste valeur, est plus que costaud,

l'arrivée de The Good Life est une très bonne nouvelle. 

... Et puis, il semblerait qu'ils savent manier l'humour et l'auto-dérision.

 

 

L'homme, son univers et ses icônes

                                               (photo via JJJJound)

Cette montagne de bagages chics pourrait être vôtre si vous avez la ténacité d'assister à des ventes aux enchères.

Le cabinet d'expertise Chombert & Sternbach dont je vous ai parlé ici dans mon blog femme, m'a parlé des prochaines ventes importantes d'objets de mode. Le 17 octobre à Drouot aura lieu la vente "l'homme, son univers et ses icônes"

Une profusion de vêtements raffinés, de montres, de bagages fantastiques.. Les fameux tirages de Stern de Marylin Monroe?  un imperméable Burberry patiné comme il le faut? Un manteau Cornaliani?  Des mocassins Vuitton en poulain à damiers? des sets de cravates Hermès des années 70 en tricot? Un bomber camel en peau lainé à tomber? Une photo noir& blanc de John Lennon et Yoko Ono? 

Des collections étonnantes accumulées patiemment au fil d'années par des dandy de haut vol...Des trésors pour les connaisseurs..  

 Exposition publique demain, dimanche et lundi.

Peter Jensen

La fashion week de Londres a montré le talent de Peter Jensen. ...Et permis aussi de découvrir ce qu'il fait pour les hommes. Une collection assez gonflée dont j'avais déjà repéré les T-shirts ci-dessus issus de la collection de l'été dernier. Maintenant je sais d'où ils viennent.

Requiring more informations about Peter Jensen seen in London, I discovered his line for men. And specially T-shirts that I saw once in the street. Now I know where they 're coming from..

Sergueï Sviatchenko

Coup de coeur pour le photographe Sergeï Sviatchenko, ukrainien établi au Danemark, ("the place to be" en ce moment), qui mérite bien le titre d'artiste. Il touche à tout avec talent: photos, collages, stylisme.... Son blog close up and private (en collaboration avec Nello Ruso en directeur artistique) est une réussite: un "on going projet" offrant sa vision du style moderne. Présenté comme des collections de prêt-à-porter, rythmé par des aplats de couleurs vives, la lisière entre photo d'art et photo de mode devient alors ténue..  D'ailleurs, GANT Danemark ne s'est pas trompé en lui proposant de faire une série de visuels pour sa ligne plus jeune GANT RUGGER.

I found recently on the net, the work of an artist Sergeï Sviatchenko, an Ukrainian established in Denmark, the hottest place to be at the moment. He touches everything with talent: photos, collages, stylism... His blog close up and private (in association with Nello Russo, the art director) is a success: an on going project offering its vision of the modern style. Presented as collections of ready to wear clothing, balanced with flats tints of brights colors, the border between photo of art and fashion photography becomes then tenuous. Moreover GANT Denmark did not make a mistake by asking him to create the collection of images Autumn/Winter 2011 for its younger line GANT RUGGER.

                                                         (pictures from closeupandprivate.com

                                                          (artworks/collages LESSCUAP)

Les hommes corpulents

                                                (André Leon Talley, personnalité influente du monde de la mode)

Après des années de gloire aux gros bras pendant les années 80, ou les mecs carrés faisaient les beaux dans des polos Ralph Lauren, plus d'un se trouva dépourvu lorsque arriva la tendance du rockeur malingre et tatoué. Cette tendance de fond (veste ajustée-petites épaules-mèche sur les yeux) qui démarra dès le début des années 90 au Japon et en Grande-Bretagne déferla telle une vague de tsunami jusqu'aux coins les plus reculés de France et engloutit les rêves de bon nombre d'adolescents aux carrures de rugbymen. Même les stylistes furent décontenancés. Plus moyen de faire une ligne pointue pour mecs non filiformes. Comme pour la femme, tout ce qui n'était pas mince, était out.

Messieurs, ces années de turpitude semblent voir leur fin. Il est désormais cool d'être costaud, voir même gros. Hollywood et les magazines de mode l'attestent. Outre les deux premiers styles majeurs suivants qui ont fait leurs preuves, qui sont faciles à endosser et qui donnent un look et une allure cohérents, les hommes forts ont désormais du picotin pour updater leur style..

                                                                                   Le geek

Celui-là, c'est celui qui a tout compris. Habillé n'importe comment, même avec un Tshirt superman et une chemise de bûcheron, il fait branché. Il revient de loin. Il n'y a pas si longtemps, avec ou sans tâche de mayo sur le Tshirt, c'était le looser de service.

Modèles: Mouloud Achour, Jack Black, Zach Galifiniakis et bien d'autres...

                                                                                  Le casual


C'est souvent le premier uniforme de l'ado un peu carré qui ne peut pas comme ses copains avoir une mèche et une guitare électrique. Il s'emballe pour le style casual/british, engloutit des sommes folles chez Fred Perry, Stone Island et Burberry et choisit des copains baraqués comme lui. 

Modèles: les footeux, les hooligans les fachos... Là aussi il y en a beaucoup et quoi qu'on en pense, leur élégance scotche souvent.

Même respect pour le style des métalleux et des bikers. 

                                                                             Le branché


Ce n'est que passé la trentaine, que l'homme corpulent ou bedonnant s'accepte et se met en valeur. Ce n'est aussi qu'après des années à souffrir de ne pas avoir un corps d'Adonis que le gros récolte ses lauriers: il a enfin un style et une posture qui forcent le respect. 

Là ou il y a seulement quatre ans, on ne les voyait pas, des spécimen d'une rare élégance ont fait leur apparition. L'homme rond mais branché peut donc oser le minimalisme en costume sombre (dont on ne vantera jamais assez le don de mettre en valeur n'importe quelle silhouette) et le it-vêtement du moment, ici une chemise en popeline bleue, ou bien oser un style radical: ici le loup de mer ou vieux briscard en veste à double boutonnage qui contrairement à ce que l'on pourrait penser va très bien aux bedaines. 

Le style british/aristo est également le bienvenu. Rien ne vaut une veste en tweed et un gilet en pied de poule usé pour sublimer une corpulence même chez un homme jeune. 

Bref, c'est la meilleure piste.

Modèles: Fabien Baron, Philippe Noiret, Bruce Toussaint, Gianfranco Ferre... 

                                                                     Le rédacteur de mode


On assiste depuis peu à un phénomène curieux: le nombre de plus en plus grand de journalistes de mode habillés en grosse dame.  

Il n'y a pas un défilé de mode, un vernissage chic, une fête donnée par un magazine de mode où il n'y a pas un homme qui fait une entrée fracassante avec un sac à main ou un gros collier. Est-ce André Leon Talley qui a donné le la? Comme lui, ils peuvent se draper dans des manteaux amples ou un-quelque-chose-d'ethnique rapporté du Maroc. Mais j'en ai vu un qui osait le polo basique + chino avec-collier-de-maman. À chaque fois, le résultat est le même: les femmes les admirent et s'enquièrent de l'origine de leurs bijoux ou de leur sac... C'est une option risquée mais incontestablement rentable pour qui veut se faire remarquer.

Modèles: André Leon Talley of course, quand aux autres, impossible de connaître leurs noms mais vous les reconnaîtrez aux sorties des défilés..

Coup de coeur

La nouvelle marque de cravates en France, c'est Balibaris. C'est une marque pleine de promesses. Un style sûr, une présentation sans fautes de goût. Vieille d'à peine un mois, elle emballe déjà les rédactions. Pendant un mois, elle est vendue sur un site éphémère. Jetez-y un coup d'oeil. Bon, celle que j'ai dessiné est déjà épuisée. Normal, Yann Barthès la porte au "grand journal de Canal+", mais les cravates à tartan et les tricots ne sont pas à négliger. Vous allez me demander: "mais qu'ont-elles de plus que les autres?". Elles ne sont pas ringardes. C'est tout et c'est déjà pas mal.

British business

Cela fait un peu plus d'un an maintenant que Liam  Gallagher (le leader charismatique de Oasis, pour ceux qui ne s'en souviendraient plus) a crée sa marque de vêtements chic, brit et rock.
À l'époque, le beau gosse teigneux du rock anglais ne mâchait pas ses mots et présentait sa marque Pretty green comme enfin une ligne de vêtements qui tiendrait la route et non pas, je cite, "des fringues de tantouze qui s'abîment au premier lavage".
Au premier abord, j'avais été surprise. Hormis la parka verte que n'aurait pas renié un mods de Brighton, le reste était bien sage. La ligne de T-shirt à la gamme impeccable ne pouvait être que le fruit d'un travail de styliste. Je m'attendais à un joyeux fouillis de produits choisis par la rock star. 
Un an donc après, la collection s'est enrichie, et en bien. Toujours impeccable avec quelques standards du vestiaire britannique. L'ADN brit/rock est bien là, seul le logo  trop présent indique qu'on n'est pas là pour rigoler mais bel et bien pour vendre une marque.
Il paraît que ça cartonne. Visiblement, le/les stylistes ont été bien choisis. Il paraît aussi que le (encore) sémillant Paul Weller viendra en guest star étoffer la ligne.
Trop fort ces anglais.
C'est pas demain la veille en France qu'on aura un truc pareil.

Solaires

Un de mes coups de coeur en solaires: la nouvelle ligne  de Tod's. 
The Tod's sunglasses new line is just perfect.

Mais n'oubliez pas que l'on peut encore trouver de beaux vestiges du style 70 dans n'importe quel vide-grenier pour 0,50 €.
But don't forget that you still can find plenty of 70's sun glasses in any charity fair for 0,50 €.
Pour les amateurs du style way-farer, ces Tom Ford sont top.
For those who prefer the way farer style, Tom Ford designed a new version.
Bravo à Michael Sefani, le veinard qui a gagné le bon d'achat chez Studio Homme! Et merci à tous d'avoir participé!

En route pour le concours Studio Homme !

(d'après une photo de Anatole Maggiar)
Le site pointu et élégant de Studio Homme propose un concours! C'est l'effervescence chez les hommes ! Vous aussi, si vous rêvez d'avoir des baskets Pierre Hardy, un casque Ruby, un blazer Kitsuné, c'est le moment où jamais! Vous pouvez participer jusqu'au 31 mars et le gagnant sera tiré au sort.

Les mecs cool

Marre des baskets? Un classique des salles de sport nous revient. Ça et là, dans la presse qui aurait été qualifiée, fut un temps de presse d'avant garde, nous en voyons des indices. 

Le chausson de kung-fu se fait une nouvelle jeunesse. Porté dans la rue par les plus hardis, à la maison, par les plus prudents, on risque de le voir à la plage cet été. Du slim au baggy, il semble s'incorporer à pas mal de vestiaires urbains et donne une image résolument cool à son propriétaire. Alors le chausson de Kung-Fu, une tendance à suivre?

Fed up with sneakers? A new kind of shoes is slowly coming: the oldest shoe in the world, the shoe of the Kung-Fu and Thai-Chi master. Outside on the cobblestone, at home or for this summer, on the beach, you should see many.

Les "musicos" l'ont déjà adopté.

Artist and musician are already wearing them.  So will the Kung-Fu shoe  be the next trend?

Où le trouver? Chez Bagua.

Where to get them? At Bagua's.

Sur la vague du style "basic/clean".

The most popular style among men fashion is this one: what I'm calling "the basic clean style". Easy to find, easy to wear whatever your size, it is the perfect way to show that you're a trendy guy.

That style appeared in the 90's. Popular under the name of minimalism, propeled by Calvin Klein, ladies swiftly forgot it  for the wealthy Galliano style for Dior. It became a strong style for men. 

there's no fashion designer, no  architect or art director who doesn't wear it.

Si il y a un style qui "tient la route", c'est bien celui-là. Facile à porter, flatteur pour toutes les silhouettes, il est également un merveilleux sésame pour qui veut tenter une carrière dans le monde merveilleux du créatif branché

Mis au point au cours des années 90 sous l'appellation "minimalisme", il a lassé bien vite chez la femme, ayant montré ses limites en terme de développement commercial mais est devenu chez l'homme un style majeur urbain. 

Depuis, il n'y a pas un créateur de mode, pas un architecte, pas un créatif en pub qui n'ait pas ce look

Keylooks are always the same: V-neck sweaters, basic shirts... Colours are the same: navy blue, black, camel, grey... 

Each year, there are some new items: debies worn barefoot, vintage look "Kway" blouson, duffle coat, white Stan Smith... We can find those clothes everywhere with affordable prices at Muji or Uniqlo.

La recette est simple: des vêtements basiques: pull col V, chemise standard unie ou à fine rayures, jean brut... Les couleurs sont toujours les mêmes: marine, noir, camel, gris chiné...

Chaque année, des variantes mode viennent rompre la monotonie. Cette année, en vrac: les derby portés sans chaussettes (même cet automne), le blouson riquiqui de type K.Way, le duffle-coat, les Stan Smith blanches... Qui dit basiques, dit faciles à trouver, du haut de gamme à des marques aux prix plancher dont les marques de références sont les japonais Uniqlo et Muji.

  (noodlepark)

But we can go for shopping somewhere else... throughout the web. This year the young italian brand NOODLE PARK shows a nice collection of well manufactured  jackets and outerwear. In England, ALBAM proposes simple and nice clothes. 

Mais on peut fureter ailleurs et sur le net. La marque remarquée cette année est NOODLE PARK. Avec un savoir-faire à l'italienne, elle nous propose des vêtements sobres et techniquement irréprochables. Une autre marque à découvrir avec intérêt, si vous ne la connaissez pas déjà, c'est la marque anglaise ALBAM. Là aussi, sobriété et basiques sont de mise. 

(Noodlepark)

Le style "basic/clean", c'est l'assurance de ne pas faire de fashion faux pas, c'est le "zéro prise de risques fashion" qui sévit de Londres à Melbourne en passant par Tokyo. C'est la plus belle chose qui soit arrivé à l'homme moderne qui travaille dans un bureau depuis l'abandon du costume cravate corporatif.

SUR LA VAGUE DU STYLE "MILITAIRE"

Veuillez me pardonner mon manque d'assiduité sur ce blog. Le mois de septembre a été chargé et je n'ai pas trouvé le temps de me concentrer sur la mode masculine.  Les seuls billets consacrés ont été pour Grazia. 

Sorry for the silence. September was busy, and I didn't have time to concentrate about menswear.

Je commence donc cette série par une mise en lumière de styles et de courants vestimentaires les plus populaires en vous présentant des marques peu connues ou relativement récentes.

I'm starting today with a selection of the most interesting labels at the moment.

Tout d'abord la marque HAVERSACK, qui a été remarquée lors du dernier PITTI UOMO. Haversack est une marque japonaise dont le designer KOJI NORIHIDE s'inspire des vêtements utilitaires et militaires. Avec un degré de qualité exceptionnel, des détails justes et fonctionnels, cette marque a tout bon. Relativement chère, forcément la qualité a un prix, vous pouvez la trouver sur le site OKI-NI. (un des meilleurs sites de vêtements masculins). Ici, cette chemise en piqué de coton portable l'hiver comme l'été, peut être considérée comme un exceptionnel "fond de tiroir".

Let's start with HAVERSACK, one of the best high range quality of garment. The designer, KOJI NORIHIDE caused a buzz at the last PITTI UOMO with its military-inspired workwear. You can see a large range of his garments in  OKI-NI website. As this perfect  casual shirt.  

Et comme le site OKI-NI sait sélectionner les marques les plus en vue, on peut donc se procurer ce manteau long de NOM DE GUERRE

As OKI-NI selects the most trendy labels, we can pick there the beautifull log coat from NOM DE GUERRE.

... Ainsi que les Doc Marteens de Raf Simmons!

... And the Raf Simmons/ Doc Marteens boots !

(À suivre) 

LES POMPIERS

Après des décennies passées où les pompiers faisaient rêver les petits garçons avec leurs beaux camions rouges, le pompier français fait maintenant rêver les filles. La faute à leur uniforme.

Les états-majors, faisant appel traditionnellement aux maisons de couture avec plus ou moins de bonheurs, ont eu avec l'uniforme des pompiers, la main heureuse. Cette bande rouge qui traverse les pulls, polos et t-shirts, la coupe des pantalons à bandes réfléchissantes... Autant de détails qui peuvent paraître évidents aujourd'hui, mais qui à l'époque étaient gonflés et intelligents. Cette bande qui aurait pu paraître à sa création comme un effet de style destiné à être vite démodé, est devenu au fil du temps un classique évident, repris ensuite par la gendarmerie nationale.

J'ai un peu honte de dire que j'ignore qui en est l'auteur. Curieusement, à l'époque, je n'avais pas eu la curiosité de le savoir. Et pourtant, le remaniement d'un uniforme, n'est pas une mince affaire. Relayé par voie de presse, ou par les potins de bureaux de style, en général tout se sait... Ainsi, lorsque Balmain avait refait l'uniforme de la police nationale, le bureau de style avait reçu des lettres de protestations de Britanniques désolés de voir disparaître le fameux képi français.

Au fil du temps, donc, grâce à la vision d'escadrons de jeunes (aux physiques souvent avantageux), nous avons acquis une certitude: le pompier français est finalement une sorte d'icône de style. D'ailleurs, le bal des pompiers du 14 juillet à Paris est l'événement hot de la communauté gay de Paris. S'y pressent garçons et filles et pas pour des raisons d'entre-aide humanitaire... Non, non, c'est bel et bien  pour mater les pompiers... Lesquels, bien évidemment, ne se doutent pas un instant de l'émoi qu'ils provoquent.

La consécration ultime de cet uniforme, c'est au Japon, que je l'ai vu. Chez BEAMS, sur un portant, entre des pulls Paul Smith et Costume National, il y avait un pull des sapeurs pompiers de Paris.

Les pompiers de New-York qui posent torses nus, une hache à la main peuvent se rhabiller tranquilles, nous ne frissonnerons pas pour eux.  

- page 1 de 3